kkkk [woocommerce_currency_switcher_drop_down_box]
Devise
Langue
(+212) 600000000
(+212) 600000000
Recherche

Matière vivante que la patine du temps embellit encore, le cuir est indissociable du Maroc depuis le XIVème siècle, date à laquelle l’Europe a prit passion pour le travail exceptionnel des artisans de notre pays, attribuant même le nom de «maroquinerie» à l’ensemble des produits à base de cuir.

Le cuir investit tous les domaines, sa souplesse et sa robustesse faisant partout merveille.

A chaque peau, un usage particulier, selon ses qualités propres : le cuir de l’agneau, réputé pour sa finesse, est le plus adapté à la confection de vêtements ; le cuir de vache, plus épais, s’apprête plus à la fabrication de bagages, manteaux et babouches, le cuir de chèvre, plus rugueux, convient parfaitement aux poufs.

A chaque type de peau, nos maîtres artisans se surpassent en nous offrant le meilleur.

Abderrahim…

Artisans cuir…

LA BABOUCHERIE

La babouche traditionnelle marocaine est à l’origine simple : elle est constituée d’une empeigne de cuir de chèvre et d’une semelle sans talon en cuir de bœuf.

Les coutures sont effectuées avec du fil de chanvre et de soie. En ville, les hommes portent essentiellement des babouches à bout pointu alors qu’à la campagne, pour des raisons de commodité, elles sont à bout rond.

Pour les femmes, le choix est beaucoup plus large : babouches en velours avec un léger petit talon pour l’intérieur, babouches rouges ou noires, en cuir, pour le quotidien et babouches brodées de soie, d’or et d’argent, aux coloris divers, pour les grandes occasions.

D’élément vestimentaire traditionnel, la babouche devient rapidement l’accessoire à la mode qu’hommes et femmes chaussent volontiers, optant selon les cas pour un style décontracté, élégant ou tout simplement exotique.

LA BRODERIE SUR CUIR

Les techniques s’affinent, la créativité également. Broderie, excision, écorchage,… l’inventivité des artisans semble infinie, à Marrakech, les broderies de couleur ou les fines lanières de cuir, les selles de chevaux ou de dromadaires ainsi que les harnais d’apparat, à Fès, les dorures sur cuir, à Rabat, le cuir repoussé.

CUIR EXCISE (TAKHCHART)

Au Maroc, on peut trouver le cuir brut ou brodé mais également excisé : la fleur de cuir teint est enlevée à certains endroits à l’aide d’un instrument tranchant pour laisser apparaître la couche inférieure d’un beige presque blanc pour former des flores stylisées ou encore des entrelacs polygonaux. 

Haut de page
Le produit a été ajouté à votre panier